La grande majorité des propriétaires sera d’accord pour dire qu’il y a toujours des projets à réaliser sur une propriété. Moderniser une pièce pour la rendre au goût du jour, réparer la toiture, remplacer un système de chauffage désuet, finir le sous-sol ou encore rénover la cuisine : ce ne sont pas les idées d’amélioration qui manquent!

Mais comme vous le constaterez dès vos premières recherches, les projets de rénovation sont souvent dispendieux. Si vous ne pouvez compter sur vos économies personnelles, vous devrez probablement emprunter pour rénover. Pour ce faire, plusieurs options de financement s’offrent à vous.

Voici un aperçu des différents types de prêts pour rénovations qu’il vous est possible de contracter.

Emprunter pour un petit projet de rénovation

L’option de la carte de crédit peut être intéressante si vous n’avez que des travaux mineurs à réaliser (5 000 $ et moins) et que vous avez les liquidités nécessaires pour faire les paiements mensuels requis. Informez-vous aussi des programmes de remise en argent ou en points qui peuvent être très intéressants.

Les prêts et marges personnels

Pour des projets de moyenne envergure, les prêts et les marges personnels représentent de meilleures options que les cartes de crédit, car leurs taux d’intérêt sont généralement plus bas.

Si votre projet s’échelonne sur plusieurs mois, la marge pourrait s’avérer avantageuse, car le paiement des intérêts s’applique seulement sur la portion que vous utilisez. De plus, vous bénéficiez d’un moment préapprouvé : vous n’aurez donc pas à faire une nouvelle demande de prêt chaque fois que vous aurez besoin de fonds.

L’hypothèque, un levier qui permet d’emprunter facilement pour rénover

Dans la plupart des cas, les propriétaires peuvent utiliser leur hypothèque comme levier de financement. Il y a différentes façons de faire, mais les deux méthodes les plus usuelles sont la marge hypothécaire et le refinancement d’hypothèque.

La marge hypothécaire est une solution flexible pour d’obtenir rapidement des fonds destinés à n’importe quel projet, y compris des rénovations. Comme pour la marge personnelle, les fonds sont disponibles tant qu’elle est active et les intérêts sont seulement calculés sur la portion utilisée.

Quant au refinancement hypothécaire, il s’agit d’utiliser l’équité de sa propriété (valeur actuelle de la propriété moins le solde hypothécaire) pour financer les travaux. Cette méthode vous permet de profiter d’un taux d’intérêt plus bas et d’amortir le montant à rembourser sur une plus longue période. Cette option est particulièrement intéressante si vous voulez emprunter pour rénover dans le but d’augmenter la valeur de votre propriété avant de la vendre.

Emprunter pour rénover lors de l’achat d’une propriété

Vous êtes sur le point d’acheter une maison qui a besoin d’un peu d’amour? Sachez qu’il est possible d’inclure l’emprunt pour les rénovations à même le prêt hypothécaire, mais à certaines conditions.

La plupart des institutions financières vous soumettront à un processus rigoureux : remise de soumissions et de plans et devis avant l’acceptation de la demande, remise des reçus finaux et inspection des travaux après leur réalisation. Il n’y a donc pas de place pour les imprévus!

La meilleure option de financement est celle qui tient compte de votre situation personnelle.

Toutes les grandes institutions financières offrent différents prêts pour les rénovations. Les appellations, les critères d’admissibilité, les taux d’intérêt et les modalités de paiement diffèrent d’un prêteur à l’autre. Devant l’étendue de l’offre, il peut être difficile de vous y retrouver et de choisir le produit le plus avantageux pour vous.

En connaissant bien votre situation personnelle ainsi que la multitude de produits de financement sur le marché, votre courtier hypothécaire peut vous être d’une grande utilité. Pensez à lui demander conseil avant d’emprunter pour rénover. C’est de loin votre meilleure option

By mediasimple